SÉRIES LONGUES OU SÉRIES COURTES EN MUSCULATION ?

Avez déjà entendus parler de la notion de « temps sous tension »? (en musculation)

« Qui suis-je?

Blogger depuis l’âge de 15 ans et entrepreneur depuis l’âge de 18 je suis aussi un sportif semi-professionnel.

Je ne possède ni diplômes, ni formations dans l’alimentation, la santé ou même le fitness. Mais je suis pratiquant depuis plusieurs années et je pense avoir quelques retours intéressant à partager de ma part mon mode de vie avec ma profession.

J’ai aussi crée ma boutique de vêtements en ligne avec un concept novateur qui est de sélectionner pour vous et chaque semaines, des vêtements qui vous conviendrons. Mais je n’en dis pas plus je vous laisse découvrir cela sur https://atc-movement-sportandlifestyle.com/

Je vous invite aussi bien sûr à partager ce blog à vos connaissances ou à toutes personnes que vous pensez que cela pourrait intéressées. »

 

Avez déjà entendus parler de la notion de « temps sous tension »? (en musculation)

Peut-être que non et je vais essayer d’expliquer cela le plus clairement possible dans cette article. Le tout afin de voir si il faut mieux privilégier les séries courtes ou les séries longues en musculation ?

Commençons par les chiffres : dans le cadre d’une recherche d’hypertrophie musculaire il est démontré que le temps sous tension doit être compris entre 40 et 70s

Voila c’est dit mais concrètement qu’est ce que ça signifie?  

Durant une série d’un exercice le muscle que vous travaillez va passer un certain nombre de secondes sous tension. Dans le cadre d’un curl biceps par exemple, cela représente le temps durant lequel votre biceps est en contraction pour remonter l’haltère. C’est ça le temps sous tension. On peut donc le définir par : le temps de contraction d’un muscle durant un exercice de musculation défini.

Comment mettre en application cette notion ?

Le plus simple pour moi serait de chronométrer dans une série de 10 répétitions le temps sous tension total de la série.

Peut importe l’exercice, la finalité est la même et cela s’applique aussi bien à du développé couché qu’à du squat en passant par des élévations.

Pour illustrer : 

Dans une série de 10 reps d’élévations épaules votre temps sous tensions est de 4s par rep, ce qui signifie donc que vos deltoïdes ont été contractés durant 40s au final. Vous êtes donc dans la bonne  zone et pouvez même rallonger d’une ou deux répétitions suivant la forme.

Vers de nouvelles sensations? 

Pourquoi pas, mais surtout vous irez vers une nouvelle approche de votre entrainement. Une approche plus perfectionniste et ô combien efficace. En prenant cette notion en compte vous ne penserez donc plus en nombre de répétitions mais en durée. Et ça change tout puisque vous pourrez adapter vos poids en fonction de la forme du jour, tant que votre série restera dans la bonne durée. Enfin et surtout vous vous concentrerez plus sur l’exécution de votre mouvement, ce qui vous évitera de vous blessé en allant trop vite ou en mettant trop lourd. 

Vous ne laisserais plus la durée de votre séance au hasard !

 

Bien sûr n’hésitez pas a partager l’article ou à aller voir les autres ici

Vous pouvez aussi vous abonner à la page facebook: https://www.facebook.com/Fitnesssante.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *